En Juillet 2016, plusieurs représentants congolais (les membres de la Commission parlementaire du gouvernement congolais, de la Commission économique et financière de l’Assemblée nationale du Congo, ainsi que les représentants de la municipalité de Brazzaville, les maires de Pointe-Noire et de Brazzaville) se sont rendus au centre d’enfouissement de Lifoula, destiné à devenir le premier site congolais d’enfouissement municipal de déchets solides entièrement conforme aux normes internationales pour la protection de  l’environnement.

 

Situé à proximité du village de Lifoula et entièrement conçu, construit et exploité par Averda, fournisseur mondial de solutions de gestion des déchets, le centre d’enfouissement de Lifoula s’étendra sur 40 hectares, comprendra huit cellules de stockage et aura une durée de vie opérationnelle de 15 ans.

 

../Screen%20Shot%202016-08-02%20at%2011.28.05.png


Le centre d’enfouissement de Lifoula recevra uniquement des déchets solides municipaux et ouvrira sa première cellule en Janvier 2017. Les sept cellules restantes deviendront opérationnelles étapes par étapes puisque la dernière cellule sera mise en service en Octobre 2030.

Avec un taux de chômage national de 46,10% selon les dernières données 2016 d’après  l’indice Trading Economics, l’initiative de Averda au Congo stimulera l’économie de Brazzaville. En effet, le nombre total de congolais employés par Averda pendant la première année d’exploitation dans le pays atteindra près de 1.500 personnes.

 

Le nouveau centre d’enfouissement, le premier du genre, non seulement pour la République du Congo, mais pour tous les pays d’Afrique centrale, sera équipé d’un système de récupération et de traitement du lixiviat, d’un système de capture et de réutilisation des biogaz libérés par les déchets enfouis, et d’un système de collecte et de traitement de l’eau de surface.

 

 

../Screen%20Shot%202016-08-02%20at%2011.30.56.png

 

Une récente étude publiée par le magazine « Renewable and Sustainable Energy Reviews », fait valoir que les gaz d’enfouissement pourraient produire à eux seuls jusqu’à 363 PJ (1,0 PJ = 280.000.000 kWh) d’électricité à travers tout le continent africain d’ici 2025. Et cela si les déchets solides municipaux produits par les pays africains sont collectés de manière appropriée, traités et éliminés.

 

La capacité estimée de production de biogaz calculée par les experts techniques de Averda pourrait atteindre 2.000 – 2500 m3/h après les quatre premières années d’opérations de mise en décharge.

Pour assurer un fonctionnement sûr et entièrement respectueux de l’environnement et des normes et réglementations nationales et internationales du secteur, Averda fournira un audit continu, stricte et de qualité.

 

../Screen%20Shot%202016-08-02%20at%2011.34.43.png

M. Mohamad Ghalayini, directeur général de Averda Congo, a souligné: «Nous sommes heureux de voir l’engagement et le dévouement des autorités de Brazzaville pour rendre la capitale du Congo plus propre et plus sûre. Le nouveau centre d’enfouissement permettra de développer les investissements en capitaux et la création d’emplois. Il capitalisera également les sous-produits de la production de déchets, puisque les déchets alimentaires seront transformés en compost organique et les biogaz émanant de la  décharge fourniront de l’électricité ».

 

 

A propos d’Averda :

 

Averda est le plus important fournisseur de solutions environnementales au Moyen-Orient et en Afrique. L’entreprise est spécialisée dans la gestion intégrée des ressources.

Ayant pour siège social Dubaï pour les marchés du CCG et Londres pour ses autres marchés internationaux, Averda est à la pointe de l’innovation, assurant des solutions durables – et plus de 35 ans d’expérience – dans la gestion efficace des déchets dans les zones piétonnes, résidentielles, commerciales et industrielles et cela à des clients des secteurs public et privé.

 

L’étendue du portefeuille des services fournis par Averda englobe notamment le nettoyage des rues, le traitement et l’élimination des déchets ainsi que leur recyclage. Le champ d’action de l’entreprise inclut également le développement de solutions pour l’eau, pour les eaux-usés et pour les déchets solides des secteurs public, résidentiel, commercial et industriel, le tout dans un cadre durable qui respecte l’environnement.

 

Averda conçoit et met en place également des solutions à grande échelle pour récupérer des ressources précieuses et recyclables, notamment le papier, les métaux et l’eau.

Desservant plus de neuf millions de personnes au quotidien, Averda opère en pleine conformité avec les normes internationales de contrôle de qualité a Angola, au Congo, au Gabon, en Jordanie, au Liban, au Maroc, au Sultanat d’Oman, au Qatar, en République d’Irlande, en Arabie saoudite, en Afrique du Sud et aux Emirats arabes unis.

 

 

 

 

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)