La première femme élue présidente des CGLU Afrique, lors de son allocution de circonstance.

La première femme élue présidente des CGLU Afrique, lors de son allocution de circonstance.

Afrique-Gabon. L’actuelle maire de Libreville, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, a été élue le 23 novembre dernier à Marrakech, lors du 8e sommet «Africités», le plus grand rassemblement panafricain des villes et collectivités territoriales.

Élue pour un mandat de trois ans afin de présider aux Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique )​, l’organisation faîtière des gouvernements locaux africains fondée en 2005 dans la ville de Tshwane en Afrique du Sud, la nouvelle présidente de CGLU Afrique dit assumer ses nouvelles fonctions et mènera à bien les missions qui sont les siennes.

Nulle n’est prophète chez soi, c’est bien connu.

Malgré une reconnaissance continentale africaine, l’élection de l’actuelle locataire de l’Hôtel de Ville de Libreville est passée quasiment inaperçue au Gabon, son pays natal. « Nul n’est prophète chez soi » dit-on. Cet adage est bien la caractéristique de ce qui arrive à plusieurs compatriotes qui brillent de part leur savoir et leur leadership à travers le monde en général, et au Gabon en particulier. Comment comprendre qu’avec une cinquantaine de médias et autres réseaux sociaux locaux, cette nomination prestigieuse soit passée sous cloche ? N’empêche que Mme Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA a le droit d’être fier d’avoir été élue à ce poste de présidente des CGLU Afrique, car, avant les honneurs et autres privilèges, c’est le Gabon qui gagne.

Mais qui est Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA ?

Grâce à son sens du travail et à son leadership made in Gabon, les membres des CGLU Afrique ont vu en elle la présidente idéale pour représenter honorablement l'Afrique.

Grâce à son sens du travail et à son leadership made in Gabon, les membres des CGLU Afrique ont vu en elle la présidente idéale pour représenter honorablement l’Afrique.

✓ En 2014, Rose Christiane Ossouka Raponda est devenue la première femme élue maire de Libreville.

✓ Spécialiste en finances publiques, elle est titulaire d’un diplôme en économie, option finances publiques de l’institut gabonais de l’économie et des finances.

✓ Rose Christiane Ossouka Raponda a été directrice générale de l’économie et directrice générale adjointe de la Banque de l’habitat du Gabon.

✓ En février 2012, elle est nommée ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique au sein du gouvernement dirigé par l’ancier Premier ministre gabonais Raymond Ndong Sima.

✓ Lors des élections municipales de 2014, elle est conseillère dans le troisième arrondissement de Libreville.

Le 7 février 2014, elle devient Maire de Libreville, pour le compte du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)