La Carpe: un poisson très apprécié des populations gabonaises.

La Carpe: un poisson très apprécié des populations gabonaises.

Libreville-Gabon. Suite à l’épidémie ayant entraîner la mort des Carpes dans la province du Moyen-Ogooué,  le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et de l’Alimentation, dirigé par M. Biendi Maganga Moussavou, décide de levé la suspension de la pêche et de la commercialisation de la Carpe, dans un communiqué parvenu à la Direction de Gabonedito.

Le Ministre de l'Agriculture, de l'Élevage, de la Pêche et de l'Alimentation, M. Biendi Maganga Moussavou. (Image d'archives)

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et de l’Alimentation, M. Biendi Maganga Moussavou. (Image d’archives)

 

Le Gouvernement informe les populations de ce qui suit:

– Le phénomène de mortalité chez les Carpes s’est estompé avec une tendance à la normalisation dans la zone allant de Ndjolé à Lambaréné. Toutefois, on remarque le déplacement de cette épidémie vers l’Ogooué-Maritime;

– Les nouvelles analyses du CIRMF confirment que cette épidémie est d’origine bactérienne et la Carpe est la seule espèce de poisson infectée par cette bactérie(Aearomonas veronii et Plesiomonas shigelloides;

– Les résultats d’analyse permettent d’éliminer une pollution aux hydrocarbures et aux métaux lourds (Mercure);

Compte tenu de ce qui précède, le Gouvernement gabonais autorise à nouveau les activités de pêche et de vente ainsi que la consommation de toutes les autres espèces de poissons en dehors de la Carpe (Ossombo, Ntsevi, Nkan Ekouni, Ntsebe et Tchouè).

Ni braisées, ni cuites à l'étouffée...

Ni braisées, ni cuites à l’étouffée…

...ni salées, les nostalgiques devront se contenter du...bouillon !

…ni salées, les nostalgiques devront se contenter du…bouillon !

Le Gouvernement informe les populations desdites zones à respecter les mesures de précautions suivantes:

– S’abstenir de manger et manipuler les poissons retrouvés mort

– Eviter de consommer les Carpes braisées, salées, fumées ou cuites à l’étouffée

–  Préférer les bouillons

– Bien faire bouillir les eaux destinées à la consommation

Enfin, le dispositif administratif, technique et scientifique est maintenu, afin de conserver un haut niveau de maîtrise du phénomène.

 

(Source: Direction de l’information gouvernementale)

 

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)