Libreville-Gabon/— La ligne aérienne liant la capitale politique gabonaise à celle de Nairobi au Kenya, va être fermée, suite à une décision qui a été prise par la direction de la compagnie Kenya Airways, et cela moins d’un an après sa réouverture en octobre dernier.

La compagnie Kenya Airways cumule cette année d’énormes pertes financières. Pour sauver la compagnie, la direction a décidé de supprimer les vols les moins rentables. Libreville et Cotonou en font les frais. Et ont donc été retirées de la liste des destinations proposées. Une décision stratégique.

Le parlement kényan va devoir renflouer les caisses de la compagnie pour la sauver. A hauteur de plusieurs millions de shillings.

Depuis une dizaine d’années, de nombreuses compagnies aériennes ont vu le jour dans le ciel africain. Rare sont celles qui sont rentables et qui passe le cap des 5 ans d’existence. En effet, peu d’entre elles réussissent à intégrer dans leur économie l’ensemble des services aéroportuaires liés au transport aérien.

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)