San José–Gabon/— Le ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres, Prof. Lee White, a pris part du 8 au 10 octobre 2019, à une réunion ministérielle préparatoire à la Conférence des parties (COP 25) des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra en décembre prochain à Santiago, au Chili.

Plusieurs acteurs politiques, sociaux et environnementaux venus du monde entier étaient présents.

Plusieurs acteurs politiques, sociaux et environnementaux venus du monde entier étaient présents.

COP25

Cette réunion de haut niveau, qui a vu la participation d’acteurs politiques, sociaux et environnementaux venus du monde entier, avait pour objectifs : d’assurer la réussite de la COP 25, de trouver des solutions pour accélérer la décarbonisation et renforcer la résilience de nos économies.

Lors de son discours pendant la séance plénière inaugurale, le ministre Lee White a rappelé l’importance de la préservation de notre forêt tropicale :

« La forêt gabonaise représente 88% de son territoire. Nous avons pratiquement 0 déforestation. Si nous voulons maintenir cela, nous devons trouver un nouveau modèle de développement qui va permettre de préserver nos forêts et notre écosystème. Nous devons ajouter de la valeur aux forêts, pas juste au niveau national, mais également au niveau international », a-t-il indiqué.

Le Gabon, leader mondial au sein de la coalition « Solutions Fondées sur la Nature », entend respecter son engagement à réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2025. L’Accord de Paris entrera en vigueur en 2020 et habilitera tous les pays à agir pour empêcher la température mondiale d’augmenter de plus de 2 degrés Celsius.

(Source: Direction de l’information gouvernementale)

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)