L'opération "libérez les trottoirs" devient de plus en plus musclé à cause des commerçants récalcitrants.

L’opération « libérez les trottoirs » devient de plus en plus musclé à cause des commerçants récalcitrants.

Libreville-Gabon/— Lors de son discours de présentation de vœux au Président de la république Ali Bongo Ondimba, le 07 Janvier dernier, le Maire de Libreville Léandre Nzué, a réaffirmé la volonté du Conseil municipal qu’il dirige de rendre Libreville, belle, propre, attrayante, prospère et sécurisée.

Malgré plusieurs actions de sensibilisation auprès des commerçants installés anarchiquement sur le domaine communal, excédée par l’imposture en tout genre des commerçants désireux à tout prix de s’installer sur les trottoirs, la mairie de Libreville via l’inspection générale municipale n’entend plus passer l’éponge.

 La vigilance des agents municipaux est accrue, appuyés par la police municipale

Est-ce la proximité des carrefours, avec les risques qui en court ou cette volonté de ne pas s’acquitter des différentes taxes afférentes à l’occupation d’une place dans un marché de la capitale?  Toujours est-il que le commerce sur les trottoirs semble avoir bien aiguisé des appétits…

MAIRIE COMMERCE TROTTOIR

Depuis un an déjà, Léandre Nzue, maire de la Commune de Libreville a placé la libération des trottoirs parmi ses priorités. Et il entend bien poursuivre dans ce sens.

MAIRIE SAISINE

Après un moment de répit du fait de la période des fêtes de Noël et de nouvel an, les commerçants en ont profité pour réinvestir les trottoirs, cette fois-ci, ils sont plus nombreux ! Certains iront même jusqu’à installer leurs marchandises sur la chaussée obstruant ainsi le passage des automobilistes. Toute la question est maintenant d’opter pour le répressif ou le pédagogique ? Jusqu’ici cette dernière option l’inspecteur général municipal l’a toujours appliquée. Certains commerçants s’organiseraient dit-on, pour combattre les agents municipaux dans l’exercice de leurs missions.

L’Inspecteur général municipal, Armand Dagraca, toujours sur le terrain.

L’Inspecteur général municipal, Armand Dagraca, toujours sur le terrain.

Nul doute que cette fois ci, l’hôtel de ville ne ménagera aucun effort pour libérer les trottoirs. Justement depuis quelques jours les agents municipaux intensifient la surveillance dans toutes les zones souvent envahi par les commerçants. Une opération suivie de très près par l’inspecteur général municipal, Armand Dagraca. Outre les agents municipaux, les agents de la police municipale sont également affectés sur les sites. Un désordre qui n’a que trop duré.

Avis aux commerçants récalcitrants qui refusent d’intégrer les marchés prévus pour l’écoulement de leurs marchandises. Force reste à la loi.

 

 

 

VN:F [1.9.16_1159]
Evaluez cet article
Rating: 0.0/6 (0 votes cast)